Le Président géorgien appelle les Abkhazes à saisir l'occasion fournie par la « révolution des roses »

26 février 2004

Le nouveau Président de la Géorgie, qui s'exprimait devant le Conseil de sécurité de l'ONU, a lancé un appel aux Abkhazes pour qu'ils saisissent l'occasion unique qui lui était offerte par changement politique survenu dans son pays au terme de la « révolution des roses. »

S'adressant au Conseil de sécurité dans le cadre d'une réunion consacrée à la situation dans son pays, le Président Mikhail Saakashvili a exprimé au nom du nouveau gouvernement de la Géorgie, l'engagement de son pays à rechercher un règlement pacifique du conflit avec la « province géorgienne » de l'Abkhazie.

Il a invité l'Abkhazie à construire un avenir commun et nouveau fondé sur des garanties d'autonomie étendues au sein de l'Etat de Georgie et s'est engagé à consacrer d'importantes ressources au développement de l'économie abkhaze.

Cette évolution ne pourra toutefois avoir lieu qu'une fois opéré le retour des personnes déplacés, a souligné le président Saakashvili qui a estimé à cet égard que le déploiement d'une unité de police civile dans la région de Gali, indispensable à son avis au retour des réfugiés et de personnes déplacées.

Affirmant que pour sa part il avait la ferme intention d'éliminer les forces qui croient que la solution au conflit réside dans la violence, il a invité les dirigeants abkhazes à faire de même. Néanmoins, a-t-il précisé, ce processus devra aboutir au déploiement d'une unité de police civile dans la région de Gali, indispensable selon lui au retour des réfugiés et de personnes déplacées.

M. Saakashvili a également lancé un appel au Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, pour qu'il fasse preuve de leadership dans le règlement du conflit dans la région.

Pour cela, il importe que le Président Poutine mette fin à la politique visant à accorder la citoyenneté russe aux populations des zones de conflit, renoncer au régime de visa gratuit qui existe en Abkhazie et dans le sud de l'ex-Ossétie et mettre fin à l'acquisition illégale de biens sur le territoire de l'Abkhazie, a déclaré le Président de la Géorgie qui a affirmé que la définition du statut politique de l'Abkhazie, comme énoncée dans le Document de Boden, devra fournir la clef du règlement du conflit.

Le chef de l'Etat géorgien avait évoqué auparavant les événements qui avaient conduit à un changement radical dans le paysage politique, au terme du mouvement populaire qu'il a qualifié de « révolution des roses. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.