Désarmement : Kofi Annan accueille avec sa satisfaction les nouvelles décisions de la Libye

12 janvier 2004

La décision de la Libye de ratifier deux traités, l'un interdisant les essais nucléaires, l'autre sur les armes chimiques sont « des contributions importantes aux efforts mondiaux visant à prévenir la prolifération et l'utilisation de ces deux types d'armes de destruction massive », a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général de l'ONU.

La décision de la Libye de ratifier deux traités, l'un interdisant les essais nucléaires, l'autre la mise au point et l'emploi d'armes chimiques sont des mesures positives susceptibles de renforcer les efforts visant à limiter le recours à de telles armes de destruction massive, a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général de l'ONU.

Kofi Annan accueille avec satisfaction la décision de la Libye de ratifier le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN) ainsi que la Convention sur les armes chimiques, indique une déclaration de son porte-parole rendue publique aujourd'hui.

Il invite tous les Etats à rallier les traités ayant trait au désarmement et à les appliquer dans leur intégralité.

Cette nouvelle étape dans le désarmement annoncé de la Libye survient après qu'elle ait officiellement fait part au Conseil de sécurité de sa décision d'éliminer de son territoire « toute arme interdite au plan international » dans une lettre datée du 29 décembre dernier.

Egalement en décembre, le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mohamed El Baradei, s'est rendu en Libye, en compagnie d'une équipe d'experts, pour entamer des vérifications approfondies des activités nucléaires, présentes et passées, du pays. Il a déclaré à cette occasion que le programme nucléaire libyen en était à ses tout débuts.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.