L'Australie s'est dérobée à ses obligations internationales, selon l'agence de l'ONU pour les réfugiés

L'Australie s'est dérobée à ses obligations internationales, selon l'agence de l'ONU pour les réfugiés

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a exprimé sa préoccupation à l'égard de la décision de l'Australie qui a empêché, samedi dernier, l'accostage de boat people kurdes et a tracté leur embarcation jusqu'en Indonésie.

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a exprimé sa préoccupation à l'égard de la décision de l'Australie qui a empêché, samedi dernier, l'accostage de boat people kurdes et a tracté leur embarcation jusqu'en Indonésie.

"Le renvoi d'un groupe de 14 Kurdes en Indonésie, un pays qui n'a pas signé la Convention de 1951 sur les réfugiés, par l'Australie qui est membre du conseil d'administration du HCR, s'est dérobée à ses responsabilités au regard du droit international", a déclaré aujourd'hui un porte-parole du HCR.

"Ces personnes se trouvaient déjà en territoire australien et auraient dû avoir accès à une procédure de demande d'asile équitable, ce qui est une principe fondamental du droit international", a-t-il indiqué.

Le HCR a demandé aux autorités indonésiennes d'avoir un accès immédiat aux 14 membres du groupe et de ne pas refouler ces probables demandeurs d'asile.