Le Conseil de sécurité créé la Mission d´assistance de l´ONU pour l´Iraq

Le Conseil de sécurité créé la Mission d´assistance de l´ONU pour l´Iraq

Le président du Conseil, l'ambassadeur Wehbe
Le Conseil de sécurité a adopté une résolution sur l´Iraq dans laquelle il s´est félicité de l´établissement du Conseil de gouvernement et a décidé d´établir une Mission d´assistance de l´ONU dans le pays pour une période de 12 mois.

Présentée par l´Espagne, les Etats-Unis et le Royaume-Uni, la résolution a été adoptée par le Conseil de sécurité à l´issue d´un vote, par 14 voix pour et une abstention, celle de la Syrie. C´est la première fois que les 15 membres du Conseil de sécurité prennent officiellement acte de la validité du Conseil de gouvernement de l´Iraq, principal organe de l´administration provisoire iraquienne mis en place par l´Autorité provisoire des forces de la coalition en vue de rétablir la souveraineté de l´Iraq. Le Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, ainsi que son Envoyé spécial en Iraq, Sergio Vieira de Mello, avaient quant à eux déjà reconnu officiellement le Conseil de gouvernement comme un partenaire valable pour l´ONU.

La nouvelle résolution précise que le Conseil de sécurité « se félicite de l'établissement, le 13 juillet 2003, du Conseil de gouvernement de l'Iraq, largement représentatif, qui marque une étape importante vers la formation par le peuple iraquien d'un gouvernement représentatif internationalement reconnu qui exercera la souveraineté de l'Iraq ».

Le Conseil de sécurité a également décidé « d'établir, pour une période initiale de 12 mois, la Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq » avec la structure et les responsabilités énoncées par le Secrétaire général de l´ONU dans son rapport de juillet 2003. Celui-ci avait prévu, du fait de l´étendue des responsabilités qui seraient confiées à la Mission de l´ONU en Iraq, de la doter d´un personnel civil dont l´effectif dépasserait 300 personnes, ce chiffre comprenant l´ensemble du personnel local et non local tant pour le bureau de Bagdad que pour les antennes régionales.

Après l'adoption de la résolution, le représentant de la Syrie, qui préside actuellement le Conseil de sécurité, a déclaré que sa délégation s'était abstenue lors du vote afin de refléter la position des Ministres des Affaires étrangères du Conseil de suivi de la Ligue des Etats arabes sur la question de l'Iraq qui, lors de leur récente réunion au Caire, ont estimé qu'il revenait au peuple iraquien de choisir lui-même son gouvernement.