Kofi Annan salue la décision américaine d'envoyer des forces au large du Libéria

25 juillet 2003

Le Secrétaire général de l'ONU a exprimé aujourd'hui sa satisfaction à l'annonce par le Président américain de sa décision de positionner « une capacité militaire adéquate » au large du Libéria pour appuyer les forces envoyées par les Etats de l'Afrique de l'Ouest.

Le Secrétaire général est convaincu de l'importance de cette mesure qui devrait accélérer le déploiement des Forces de la CEDEAO (la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) et celui de forces multinationales ultérieures, envoyées pour stabiliser la situation au Libéria, indique une déclaration communiquée par un porte-parole de l'ONU.

Kofi Annan y demande aux "autres Etats Membres en mesure de le faire de se joindre, de manière urgente, aux Etats-Unis pour fournir l'appui nécessaire visant à faciliter un déploiement rapide des Forces de la CEDEAO."

Dans la même déclaration, le Secrétaire général se dit toujours profondément préoccupé par la poursuite des hostilités au Libéria, en particulier à Monrovia et en appelle au LURD et aux Forces du Gouvernement du Libéria pour qu'ils cessent immédiatement les hostilités, coopèrent au déploiement des Forces de la CEDEAO et facilitent la fourniture d'une aide humanitaire très attendue.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Libéria, Jacques Paul Klein, a annoncé hier que les Etats-Unis apporteraient 10 millions de dollars destinés à couvrir les besoins logistiques de l'opération au Libéria tandis que le Chef d'Etat-major de l'armée du Nigeria annonçait depuis le quartier général de la Mission de l'ONU en Sierra Leone que la date de l'envoi des bataillons nigérians serait décidée lundi.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.