La reprise des combats aggrave encore la situation de la capitale libérienne

La reprise des combats aggrave encore la situation de la capitale libérienne

media:entermedia_image:0d53a6b8-16be-4aa0-a510-8d8fd800857f
Après quelques jours de calme, les combats ont repris dans les faubourgs de Monrovia, la capitale libérienne assiégée par des forces rebelles, entraînant à nouveau la fuite de la population vers le centre de la ville où s'entassent déjà des milliers de personnes ayant fui les précédents affrontements.

Des informations sont parvenues au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) selon lesquelles les combats auraient repris à Sastown, à 25 km au nord de la capitale, a indiqué aujourd'hui un porte-parole de l'agence à Genève.

« La panique qui s'en est suivie a provoqué la fuite de la population vers le centre de Monrovia qui abrite déjà un grand nombre de personnes déplacées », a indiqué le porte-parole qui a ajouté qu'une aide limitée, notamment des distributions de vivres, était apportée au réfugiés dans certains camps.

Il a également précisé que le HCR s'efforçait de régler la question du harcèlement dans les camps. « Notre personnel local a rencontré hier des représentants du gouvernement et il a été décidé de redéployer des surveillants dans les camps », un dispositif qui avait déjà été mis en place avant que ne commencent les combats en juin.