Plus de 250 000 réfugiés afghans sont rentrés chez eux en 2003, selon le HCR

25 juin 2003
Réfugiés afghans en Iran

Le nombre des retours de réfugiés afghans dans leur pays vient de passer le cap des 250 000 depuis le début de l'année, un flux sans comparaison avec les vagues de retours enregistrées l'an dernier mais qui reste cependant élevé, selon l'agence de l'ONU pour les réfugiés.

Mardi soir, plus de 153 000 demandes émanant de réfugiés afghans souhaitant rentrer chez eux avaient été traitées depuis le début de l'année par les centres de rapatriement volontaire du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) au Pakistan. En Iran, mercredi, les statistiques s'élevaient à plus de 93 000. Ces deux pays voisins de l'Afghanistan sont ceux qui ont accueilli le plus grand nombre de réfugiés depuis 1980.

Or, malgré les craintes qu'inspire l'instabilité en Afghanistan, ils continuent à être nombreux à prendre le chemin du retour. Pour Shahab Zaman qui enregistre leurs demandes au Centre du HCR à Islamabad, « la plupart d'entre eux sont pauvres et disent qu'il y a du travail en Afghanistan, que les salaires à la journée sont plus élevés et que le Nord du pays est relativement paisible. »

L'année dernière, le HCR avait aidé plus de 1,5 million d'afghans réfugiés au Pakistan à rentrer chez eux après l'effondrement du régime des Taliban. Plus de 2 millions au total sont rentrés en Afghanistan depuis le début de l'opération de rapatriement en mars 2002. Toutefois, on estime que le nombre de ceux qui demeure à l'extérieur du pays est encore plus élevé. « Cela fait 25 ans qu'ils sont partis, fait remarquer Shahab Zaman. Cela prendra du temps, on ne peut pas simplement les renvoyer chez eux. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.