Le Conseil de sécurité préoccupé par la situation humanitaire en Côte d'Ivoire

3 juin 2003

Le Conseil qui s'est réuni ce matin pour faire le point sur la situation en Côte d'Ivoire, s'est félicité des avancées dans l'application de l'accord de Linas-Marcoussis tout en exprimant sa préoccupation à l'égard de la situation humanitaire.

Le Président du Conseil pour le mois de juin, l'ambassadeur de Russie Sergey Lavrov, a indiqué, dans une déclaration à la presse que les membres du Conseil avait exprimé leur satisfaction à l'annonce de la présentation à l'Assemblée nationale ivoirienne d'un projet de mise en oeuvre des accords de Linas-Marcoussis par le Premier ministre.

"Ils se sont également félicités du démarrage des discussions entre les Forces armées ivoiriennes (FANCI) et les Forces nouvelles", a déclaré M. Lavrov, à l'issue de consultations à huis clos du Conseil pendant lesquelles le Sous-Secrétaire général pour les opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hédi Annabi, a décrit les évolutions récentes de la situation en Côte d'Ivoire et les avancées dans la création de la MINUCI, la mission de l'ONU dans le pays.

"Ils ont demandé aux parties de poursuivre l'application de l'accord en nommant les ministres de la Défense, de l'Intérieur et de la Femme et réaffirmé leur plein appui au Comité de suivi et au Représentant spécial du Secrétaire général", a ajouté le Président.

M. Lavrov a indiqué que le Conseil avait été informé des résultats de la visite du Comité de suivi dans l'Ouest et que la France avait également fait le point sur les activités de ses troupes. "Il s'est félicité, a-t-il dit, des succès rencontrés dans l'application du cessez-le-feu effectif depuis le 3 mai dans l'Ouest du pays et a réitéré son appréciation pour l'aide apportée et des forces de la CEDEAO dans cette opération en conformité avec les résolutions 1464 et 1479. Il a exhorté les Etats membres à fournir une assistance financière et logistique supplémentaire à la CEDEAO."

Le Président s'est fait également l'écho des préoccupations du Conseil à l'égard de la situation humanitaire dans le pays et tout particulièrement de celle des réfugiés libériens récemment arrivés en Côte d'Ivoire. "Il a demandé aux Etats Membres de répondre à l'appel lancé par les agences de l'ONU et a exhorté les parties à respecter le droit humanitaire international", a-t-il précisé.

"Les membres du Conseil attendent avec impatience de pouvoir faire valoir ces points directement auprès des parties ivoiriennes à l'occasion de leur mission en Afrique de l'Ouest, fin juin début juillet", a indiqué M. Lavrov.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.