Iraq: l'expulsion de Palestiniens à Bagdad et la crainte du choléra à Bassorah préoccupent les agences de l'ONU

Iraq: l'expulsion de Palestiniens à Bagdad et la crainte du choléra à Bassorah préoccupent les agences de l'ONU

media:entermedia_image:b63675fb-2504-4537-845d-f1c3fa7f260d
Alors qu'à Bassorah la crainte d'une épidémie de choléra s'accentue, près d'un millier de réfugiés palestiniens hébergés à Bagdad par le régime de Saddam Hussein auraient déjà été expulsés de leurs logements, ce qui fait redouter à l'agence de l'ONU pour les réfugiés que 90 000 d'entre eux se retrouvent à la rue.

Alors qu'à Bassorah la crainte d'une épidémie de choléra s'accentue, près d'un millier de réfugiés palestiniens hébergés à Bagdad par le régime de Saddam Hussein auraient déjà été expulsés de leurs logements, ce qui fait redouter à l'agence de l'ONU pour les réfugiés que 90 000 d'entre eux se retrouvent à la rue.

Selon les premiers retours d'analyses, les cas suspects signalés dans les hôpitaux de Bassorah, 17 à ce jour, seraient très probablement des cas de choléra, indique l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui avertit que "la situation actuelle en matière de sécurité et les difficultés rencontrées pour rétablir la distribution d'eau potable à la population font qu'une épidémie de plus grande ampleur est "à prévoir."

L'agence précise qu'elle a mis en place un système de contrôle et qu'elle enquête sur les affections diarrhéiques dans les autres hôpitaux.

Par ailleurs, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) signale les expulsions de plus en plus nombreuses de réfugiés palestiniens accueillis à Bagdad sous le régime de Saddam Hussein. Selon certaines informations, un millier de Palestiniens a été récemment forcé de quitter ses logements par des propriétaires soucieux de récupérer leurs biens qu'ils avaient été contraints de louer à bas prix par le gouvernement baassiste.

"Le HCR redoute qu'entre 60 000 et 90 000 réfugiés palestiniens perdent leur hébergement," indique le porte-parole du HCR à Genève, ajoutant qu'une équipe de l'agence dans le Sud de l'Iraq avait découvert que des réfugiés iraniens étaient également chassés de leurs logements.

Un convoi de l'agence a quitté la Jordanie aujourd'hui et achemine des fournitures de première nécessité vers la capitale iraquienne.