Colombie : Kofi Annan condamne les rebelles pour le meurtre sauvage des otages

Colombie : Kofi Annan condamne les rebelles pour le meurtre sauvage des otages

Kofi Annan
Le Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a vivement condamné aujourd'hui les “assassinats sauvages” des dix otages, dont le gouverneur d'Antioquia, Guillermo Gaviria et l'ancien ministre de la Défense Gilberto Echeverri, perpétrés par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Le Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a vivement condamné aujourd'hui les "assassinats sauvages" des dix otages, dont le gouverneur d'Antioquia, Guillermo Gaviria et l'ancien ministre de la Défense Gilberto Echeverri, perpétrés par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Selon une déclaration communiquée aujourd'hui par le porte-parole du Secrétaire général à New York, l'enlèvement et l'assassinat de civils et de prisonniers représentent une violation du droit international humanitaire et les FARC doivent être tenues responsables des vies des victimes.

La déclaration précise encore que le Secrétaire général met ses bons offices à la disposition des parties pour trouver une solution politique, et que "ces évènements devraient susciter à la fois une profonde réflexion et l'adoption de mesures immédiates pour mettre fin à la spirale des enlèvements, des déplacements forcés, des massacres et des assassinats qui ont fait des civils les premières victimes du conflit en Colombie."