Le HCR achemine des secours par avion aux camps de réfugiés inondés au Kenya

5 mai 2003

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a dès aujourd'hui acheminé des secours par avion aux milliers de réfugiés, isolés et sans-abri, après quatre jours de pluies diluviennes au Kenya.

Depuis la semaine dernière, un ensemble de camps hébergeant environ 130 000 réfugiés a été coupé en raison de pluies diluviennes qui ont inondé la seule route menant des camps de Dadaab à la capitale du pays, Nairobi, a indiqué le HCR. L'acheminement de l'aide par voie aérienne est actuellement la seule alternative possible pour atteindre ces camps éloignés, situés près de la frontière somalienne.

Dix vols, affrétés par le HCR, au départ de Garissa, capitale de la province située à quelque 100 km, ont déjà permis d'acheminer 12 000 litres de carburant qui devraient suffire pour les huit prochains jours. Le diesel sera utilisé pour les véhicules et les générateurs qui alimentent en électricité les bureaux, les hôpitaux, les cliniques et les pompes à eau dans tout le camp.

Plus de 650 familles de réfugiés sont sans abri au camp de Dagahaley, l'un des trois camps de Dadaab, qui héberge quelque 40 000 réfugiés. Les familles touchées ont été relogées dans un foyer social et dans le bureau du HCR alors que d'autres réfugiés sont hébergés par leur famille ou des amis dans les parties du camp les moins touchées par les inondations. Par ailleurs, certains réfugiés ont déclaré avoir perdu beaucoup de leur bétail en raison des inondations.

Le HCR a indiqué qu'il coopérait avec le Gouvernement kenyan afin d'accélérer le dédouanement, au port de Mombassa, de 18 000 pièces de film plastique qui permettraient aux réfugiés de recouvrir leurs logements.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.