Chypre : le Conseil de sécurité regrette l'échec des négociations qu'il attribue à l'attitude du dirigeant chypriote turc

14 avril 2003

Le Conseil a regretté, cet après-midi, dans une résolution adoptée à l'unanimité que, "du fait de l'attitude négative du dirigeant chypriote turc", il n'ait pas été possible de parvenir à un accord permettant à terme la réunification de Chypre.

Le Conseil a regretté, cet après-midi, dans une résolution adoptée à l'unanimité que, "du fait de l'attitude négative du dirigeant chypriote turc", il n'ait pas été possible de parvenir à un accord permettant à terme la réunification de Chypre.

Jugeant que le plan du Secrétaire général constituait une base unique pour de nouvelles négociations, le Conseil a par ailleurs exprimé son plein appui à ce plan. Il a également engagé toutes les parties concernées à reprendre les négociations dans le cadre de la mission de bons offices du Secrétaire général et en s'appuyant sur le plan.

Dans son rapport rendu public le 7 avril dernier, le Secrétaire général faisait porter la responsabilité première de l'échec final des négociations au chef de la communauté chypriote turque, Rauf Denktash.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.