L'ONU affirme que la sécurité est indispensable à la reconstruction de l'Afghanistan

L'ONU affirme que la sécurité est indispensable à la reconstruction de l'Afghanistan

Malgré les progrès obtenus en Afghanistan et la détermination du Gouvernement afghan, la situation sécuritaire menace le processus de paix à tous les niveaux. C'est ce qu'a affirmé aujourd'hui devant le Conseil de sécurité un haut responsable du Département de l'ONU pour les opérations de maintien de la paix

.

Dans son intervention, Hedi Annabi a insisté sur la nécessité de réformer le secteur sécuritaire, notamment en renforçant les liens entre la capitale et les provinces et en consolidant le pouvoir des autorités locales. Il a également précisé que l'Afghanistan a besoin du soutien moral et financier de la communauté internationale pour asseoir ses structures politiques, administratives et juridiques et pour garantir le bon déroulement des élections prévues en 2004.

Le Conseil de sécurité se réunissait pour examiner le renouvellement du mandat de la Mission d'assistance de l'ONU en Afghanistan (MANUA), qui arrive à expiration le 28 mars.

Pour sa part, la MANUA s'est déclarée vivement préoccupée par les informations concernant un journaliste afghan qui a été arrêté après avoir été passé à tabac le 19 mars, peu après l'inauguration à Herat du bureau indépendant de la Commission des droits de l'homme.

Bien qu'il ait été relâché le même jour, le journaliste afghan aurait reçu l'ordre de quitter la ville. "Si ces rumeurs se confirmaient, les autorités afghanes devraient faire toute la lumière sur cet incident et en punir les auteurs", a affirmé un responsable de la Mission de l'ONU.