En réponse à la presse, Kofi Annan dément l'existence d'un plan d'administration de l'Iraq par l'ONU

En réponse à la presse, Kofi Annan dément l'existence d'un plan d'administration de l'Iraq par l'ONU

En réponse aux articles parus dans la presse, le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a démenti l'existence d'un plan d'administration de l'Iraq par l'ONU après la fin du conflit, affirmant que l'Organisation portait toute son attention sur l'aspect humanitaire d'une possible guerre.

"Il n'y a pas de plan à l'ONU pour gérer ou administrer les affaires de ce pays", a indiqué M. Annan aujourd'hui à New York.

S'adressant aux journalistes plus tard dans la journée, un porte-parole de l'Organisation a précisé qu'outre ses activités humanitaires ou de maintien de la paix dont l'ONU est chargée à présent par le Conseil de sécurité, les Nations Unies avaient une "obligation morale" d'examiner ce qu'il en deviendrait au cas où il y aurait une guerre.

Par ailleurs, le porte-parole a qualifié de "purement spéculatives" les informations selon lesquelles l'ONU serait appelée à intervenir en Iraq trois mois après la fin du conflit. "A ma connaissance, on n'a reçu aucune instruction de quiconque, et certainement pas du Conseil de sécurité, sur ce qu'on attend de nous après une guerre", a-t-il dit.