L'ONU demandera à l'Iraq de détruire ses missiles interdits

21 février 2003

Le chef de la Commission de contrôle, de surveillance et d'inspection de l'ONU (CCVINU) devrait envoyer incessamment une lettre aux autorités iraquiennes leur demandant de procéder à la destruction de leurs missiles Al Samoud 2 d'une portée qui dépasse les 150 kilomètres autorisés par les résolutions du Conseil de sécurité.

Le chef de la Commission de contrôle, de surveillance et d'inspection de l'ONU (CCVINU) devrait envoyer incessamment une lettre aux autorités iraquiennes leur demandant de procéder à la destruction de leurs missiles Al Samoud 2 d'une portée qui dépasse les 150 kilomètres autorisés par le Conseil de sécurité.

Un porte-parole de Hans Blix, chef de la CCVINU, a précisé que les inspecteurs de l'ONU devraient superviser les opérations de destruction.

Le 14 février, M. Blix avait informé le Conseil de sécurité que les experts de la CCVINU avaient conclu, sur la base des données fournies par l'Iraq, que les deux versions déclarées de ce type de missile avaient une portée supérieure à 150 kilomètres.

Par ailleurs, M. Blix soumettra lundi au Collège des Commissaires de la CCVINU la liste d'une trentaine de questions de désarmement non élucidées: parmi celles-ci, les quantités d'anthrax et de gaz moutarde produites par l'Iraq et leur présence.

Pour leur part, les experts en missiles de la CCVINU ont visité aujourd'hui une centrale électrique, tandis que les experts biologiques ont effectué une inspection aérienne de deux sites aux alentours de Bagdad.

Par ailleurs, une équipe de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) (site en anglais) a interrogé deux techniciens iraquiens qui ont participé dans le passé au programme de gaz centrifuge de leur pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.