L'envoyée humanitaire de l'ONU en Côte d'Ivoire juge les conditions de logement à Abidjan "bouleversantes"

20 janvier 2003

A l'issue d'une visite effectuée au cours du week-end dans les bidonvilles d'Abidjan, l'envoyée humanitaire de l'ONU pour la crise en Côte d'Ivoire a affirmé que les conditions de logement dans ces quartiers étaient "bouleversantes". "Nous en discutons avec les autorités et tentons d'apporter une aide internationale", a-t-elle déclaré.

A l'issue d'une visite effectuée au cours du week-end dans les bidonvilles d'Abidjan, l'envoyée humanitaire de l'ONU pour la crise en Côte d'Ivoire a affirmé que les conditions de logement dans ces quartiers étaient "bouleversantes". "Nous en discutons avec les autorités et tentons d'apporter une aide internationale", a-t-elle déclaré.

Samedi, Carolyn McAskie s'est entretenue avec les résidents des bidonvilles qui ont trouvé un abri temporaire dans les églises, les mosquées, sous les arbres ou au milieu des décombres. Plusieurs bidonvilles ont été détruits par les autorités ivoriennes au lendemain de la tentative de coup d'Etat du 22 septembre.

"Nous avons également demandé aux autorités de mettre fin à ces destructions et de traiter leurs citoyens et résidents étrangers d'une manière plus humaine", a précisé Mme. McAskie aux journalistes.

D'après les sources de l'ONU, un million de personnes auraient été déplacées en Côte d'Ivoire et plus de 120 000 auraient fui à l'étranger depuis septembre.

La mission de Mme. McAskie, d'une durée d'un mois, est d'évaluer les besoins humanitaires des populations déplacées et des réfugiés et de mobiliser l'aide internationale en leur faveur.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.