Guatemala: les experts des droits de l'homme de l'ONU condamnent le meurtre des chefs indigènes

10 janvier 2003

Deux experts des droits de l'homme de l'ONU ont condamné les meurtres de deux importants chefs indigènes guatémaltèques dont les corps ont été retrouvés en décembre.

Hina Jilani, la Représentante spéciale de l'ONU pour la situation des défenseurs des droits de l'homme et Rodolfo Stavenhagen, le Rapporteur spécial de la Commission des droits de l'homme sur la situation des peuples indigènes, ont affirmé dans un communiqué conjoint que les meurtres d'Antonia Pop Caal et de Diego Velasquez Brito constituaient "une énorme perte pour le peuple guatémaltèque".

Les deux experts ont demandé aux autorités du Guatemala de mener une enquête approfondie sur l'incident et de faire plus en faveur des défenseurs des droits de l'homme dans leur pays.

Le corps de M. Velasquez Brito a été retrouvé le 21 décembre, trois jours après celui d'Antonia Pop Caal.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.