A la suite de l'attentat de Grozny, Kofi Annan souligne le caractère inutile de la violence

A la suite de l'attentat de Grozny, Kofi Annan souligne le caractère inutile de la violence

Réagissant à l'attentat meurtrier à la bombe commis hier à Grozny, capitale de la Tchétchénie, le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan a souligné le caractère vain de la violence.

Dans une lettre adressée à cette occasion au Président de la Fédération russe, M. Annan a exprimé ses condoléances aux familles des victimes de l'explosion, affirmant que de tels actes n'étaient pas de nature à promouvoir une quelconque cause et ajoutaient aux souffrances d'une région qui n'en a que trop connues.