Congo démocratique: le Conseil de sécurité dénonce la reprise des combats par les factions rebelles

24 décembre 2002

Dans une déclaration présidentielle à la presse, les membres du Conseil de sécurité ont dénoncé aujourd'hui la reprise des combats par les factions rebelles dans le nord-est de la République démocratique du COngo (RDC).

Dans une déclaration présidentielle (en anglais) à la presse, les membres du Conseil de sécurité ont dénoncé aujourd'hui la reprise des combats par les factions rebelles dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

L'Ambassadeur Alfonso Valdivieso de Colombie, dont le pays préside le Conseil en décembre, a indiqué que ses collègues avaient exprimé leur grave préoccupation devant les sérieuses violations des droits de l'homme commises au cours de ces événements et par le déplacement de dizaines de milliers de civils provoqué par les combats.

Les membres du Conseil ont invité toutes les parties congolaises à cesser immédiatement les hostilités et à procéder sans tarder à l'application de l'Accord de Pretoria. La déclaration présidentielle condamne en particulier la poursuite des affrontements entre les forces du Rassemblement congolais pour la démocratique-Goma (RDC-Goma) et les groupes armés à Ituri, dans le Sud Kivu, et demande à toutes les factions de coopérer avec la Mission de l'ONU dans le pays (MONUC) en vue de la mise en place de la trêve acceptée par tous.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.