Le HCR affirme que les déplacements massifs de population et la crise humanitaire continuent en Côte d'Ivoire

19 décembre 2002

Le mouvement de milliers de personnes déplacées continue et s'amplifie en Côte d'Ivoire, selon les dernières informations fournies par l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR).

Le HCR a précisé aujourd'hui que les combats dans l'ouest du pays avait forcé des milliers de personnes à se réfugier vers Guiglo, l'un des rares sanctuaires dans cette partie du pays. Le camp de réfugiés de cette ville accueille à présent entre 5 000 à 6 000 réfugiés, contre 4 000 au début des violences à la fin de novembre.

Par ailleurs, l'accès aux personnes déplacées reste intermittent, voire impossible, en raison de la présence des rebelles et des affrontements sporadiques qui s'y produisent, affirme le HCR.

Selon l'Agence, 45 000 personnes de l'ouest de la Côte d'Ivoire se seraient réfugiés au Libéria au cours des deux dernières semaines. La majorité d'entre eux sont des Libériens qui rentrent chez eux. Plusieurs dizaines de milliers d'autres ont fui au Mali, au Burkina Faso et en Guinée.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.