Kofi Annan constate des progrès dans la restitution des biens koweïtiens saisis par l'Iraq, mais demande de nouveaux efforts dans ce domaine

17 décembre 2002

Il y a eu des progrès dans les récents mois dans la restitution des biens saisis par l'Iraq lors de l'invasion du Koweït en 1990, mais il faudra que les autorités de Bagdad redoublent d'efforts si elles entendent satisfaire à leurs engagements internationaux dans ce domaine. C'est ce qu'affirme le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, dans un nouveau rapport sur la question soumis aujourd'hui au Conseil de sécurité.

Il y a eu des progrès dans les récents mois dans la restitution des biens saisis par l'Iraq lors de l'invasion du Koweït en 1990, mais il faudra que les autorités de Bagdad redoublent d'efforts si elles entendent satisfaire à leurs engagements internationaux dans ce domaine. C'est ce qu'affirme le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, dans un nouveau rapport sur la question soumis aujourd'hui au Conseil de sécurité.

Le secrétaire général y note notamment que l'Iraq a restitué une première série de documents appartenant aux archives nationales du Koweït et qu'un mécanisme pratique de restitution d'autres biens a été établi.

En revanche, souligne M. Annan, des progrès "limités" ont été enregistrés dans le rapatriement des ressortissants koweïtiens et des ressortissants d'autres pays portés disparus. Toutefois, ajoute-t-il, il y a eu récemment "quelques nouveaux éléments positifs" dans cette affaire.

La semaine dernière, l'Ambassadeur de l'Iraq a invité le responsable de l'ONU pour ce dossier, Youli Vorontsov, à se rendre en visite à Bagdad. Cette initiative pourrait constituer, selon M. Annan, "le point de départ d'un processus qui aboutirait à de progrès plus considérables à l'avenir".

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.