Les experts de l'ONU et les autorités iraquiennes règlent à l'amiable un problème à l'occasion d'une inspection

13 décembre 2002

Les experts en désarmement de l'ONU et les autorités iraquiennes ont réglé à l'amiable un problème qui s'est posé aujourd'hui à l'occasion de l'inspection du Centre national de contrôle des maladies transmissibles.

"Lorsqu'une équipe de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection de l'ONU (CCVINU) s'est présentée sur les lieux, le Centre était fermé en raison d'un Jour Saint musulman. Une fois que la personne qui détenait les clés a été localisée, il y a eu des problèmes avec la décision des experts d'apposer des scellés dans certains endroits", a expliqué un porte-parole de la CCVINU.

Le différend a pu être réglé grâce à l'intervention personnelle du responsable du Centre d'inspection de l'ONU à Bagdad, Miroslav Gregoric, et du général Hossam Amin, chef du Directorat de contrôle iraquien. Une fois les scellés posés, les experts ont quitté les lieux.

Pendant ce temps, un autre groupe d'experts de la CCVINU a visité le complexe de pesticides d'Al Mussaib.

Pour leur part, une équipe de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) (site en anglais) a prélevé des échantillons hydrologiques de trois bassins versants du Tigre et de l'Euphrate, alors qu'un autre groupe de l'Agence atomique s'est livrée à un relevé de gammas dans la région de Bagdad, qui comprenait les installations de missiles de Karama Sumood.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.