Le Conseil de sécurité examine des mesures destinées à protéger les populations civiles en cas de conflit armé

10 décembre 2002

Alors que le Conseil de sécurité a commencé ce matin à débattre des mesures à prendre pour protéger les populations civiles en cas de conflit armé, les représentants de l'ONU ont souligné l'importance de trouver des moyens pratiques pour améliorer la sécurité des personnes et pour subvenir à leurs besoins une fois les combats terminés.

Intervenant à l'ouverture du débat de ce matin, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a affirmé que la question la plus importante et la plus urgente était d'examiner les retombées des guerres dans le monde. "Les civils forment la grande majorité des victimes des conflits armés d'aujourd'hui", a-t-il déclaré, notant que des millions de persones "sont directement visées, déplacées de leurs maisons, soumises à des traitements abominables, et privées d'assistance en temps de guerre". M. Annan a déclaré que le renforcement de la protection des civils était essentielle pour parvenir à une paix durable.

Soulignant qu'aujourd'hui est la Journée des Droits de l'Homme, M. Annan a relevé "le lien sans équivoque" qui existe entre l'amélioration de la situation sécuritaire des individus et la prévention des conflits violents et le maintien d'une paix durable.

Le responsable de l'ONU aux affaires humanitaires, Kenzo Oshima, devait également intervenir dans le débat auquel étaient inscrits une trentaine d'orateurs. Le débat, qui se prolonge toute la journée, est dirigé par Carolina Barco, Ministre des affaires étrangères de Colombie, pays qui préside le Conseil au mois de décembre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.