Le secrétaire général de l'ONU condamne les attentats d'Israël et du Kenya contre des civils israéliens

29 novembre 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a condamné aujourd'hui dans deux communiqués séparés les attentats perpétrés hier en Israël et au Kenya qui ont fait de nombreuses victimes israéliennes et kényanes. De leur côte, les représentants de l'ONU au Kenya et ailleurs ont vivement condamné ces attaques.

Le représentant général de l'ONU, Kofi Annan, a condamné aujourd'hui dans deux communiqués séparés les attentats perpétrés hier en Israël et au Kenya qui ont fait de nombreuses victimes israéliennes et kényanes. De leur côté, les représentants de l'ONU au Kenya et ailleurs ont vivement condamné ces attaques.

M. Annan s'est dit "consterné" par l'attaque commise hier dans la ville israélienne de Beit She'an, au cours de laquelle un tireur palestinien a tué six Israéliens et blessé beaucoup d'autres, et par l'attaque-suicide à la bombe perpétrée également hier dans la localité de Mombasa, au Kenya, contre un hôtel essentiellement fréquenté par des touristes israéliens, qui a fait 13 morts et de nombreux blessés. Le secrétaire général a également condamné dans le même communiqué l'apparente tentative d'abattre un appareil civil israélien à son décollage de Mombasa, et s'est dit soulagé que cette tentative ait échouée.

M. Annan a réitéré à cette occasion sa condamnation de tous les actes terroristes, "quelle qu'en soit l'origine", et souligné la nécessité d'une stratégie de lutte contre ce fléau.

Pour sa part, le directeur de l'Office de l'ONU au Kenya, Klaus Toepfer, a exprimé l'indignation "de toutes les institutions de l'ONU et du personnel de l'Organisation basés Kenya et à Nairobi" devant ces actes de terrorisme.

De son coté, la directrice du Programme pour les établissements humains (HABITAT) de l'ONU, Anna Tibaijuka, a adressé une lettre de condoléances au Président kényan Daniel arap Moi, affirmant que la famille des institutions de l'ONU se tenait aux côtés du Gouvernement de ce pays en ce moment tragique.

Quant au Haut Commissaire de l'ONU pour les droits de l'homme, Sergio Vieira de Mello, il a réitéré sa condamnation de toutes les formes de terrorisme, soulignant qu'un "tel mépris pour la vie humaine est scandaleux".

Déjà hier, l'envoyé spécial de l'ONU au Moyen-Orient, Terje Roed-Larsen avait déploré les attaques dont ont été victimes les civils israéliens sur la rive occidentale et au Kenya, condamnant "très énergiquement" la violence de Beit She'an, où cinq Israéliens ont été tués, ainsi que celles de Mombasa. Il a également répété son appel à tous les Palestiniens pour qu'ils renoncent à toutes les formes de violence, qui "sont préjudiciables à une solution politique du conflit dans la région".

L'attentat à la bombe contre l'hôtel "Paradis", dont la direction est israélienne, a fait une quinzaine de victimes, israéliennes et kényanes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.