Aux Pays-Bas, Kofi Annan affirme qu'une nouvelle vision de la sécurité mondiale est nécessaire pour faire face à la menace du terrorisme

21 novembre 2002

Dans un discours prononcé ce matin à l'Université de Tilbourg, aux Pays-Bas, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a affirmé qu'une nouvelle vision de la sécurité mondiale était nécessaire pour faire face à la menace du terrorisme.

Le secrétaire général, qui a reçu à cette occasion un diplôme honoraire, a notamment affirmé qu'"après les événements de Srebrenica, du Rwanda, après le génocide", il était impératif d'affirmer que la souveraineté signifiait responsabilités aussi bien que puissance; "et que, parmi les responsabilités, aucune n'était plus importante que la protection des citoyens des violences de la guerre".

M. Annan a également réitéré l'importance du respect des libertés fondamentales dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. "Sacrifier les libertés ou la primauté du droit signifierait accorder une victoire aux terroristes qu'aucun de leur acte ne pourrait leur donner", a-t-il dit.

Par ailleurs, le secrétaire général et son épouse ont été les invités d'un déjeuner offert par la Reine Béatrice à La Haye.

M. Annan, qui vient d'achever une tournée dans les Balkans, se rendra dimanche en France avant de rentrer à New York la semaine prochaine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.