La constitution d'un fonds de l'ONU pour les travailleurs des territoires palestiniens à l'étude

7 novembre 2002

L'institutionnalisation du soutien financier aux travailleurs des territoires arabes occupés figure à l'ordre du jour du Conseil de l'Organisation internationale du travail (OIT) qui a ouvert sa session du travail ce matin à Genève.

L'institutionnalisation du soutien financier aux travailleurs des territoires arabes occupés figure à l'ordre du jour du Conseil de l'Organisation internationale du travail (OIT) qui a ouvert sa session de travail ce matin à Genève.

L'idée de la constitution d'un Fonds palestinien pour l'emploi et la protection sociale, qui devrait encourager la création d'emplois dans les territoires, a déjà été présentée par le directeur de l'OIT, Juan Somavia, aux membres du "Quatuor" diplomatique pour le Moyen-Orient - les Etats-Unis, la Russie, l'Union européenne (UE) et l'ONU, et suscité l'intérêt d'un certain nombre de donateurs. Une conférence réunissant représentants d'organismes multilatéraux et de fonds de développement arabes devrait avoir lieu le mois prochain sur cette question.

D'autres questions examinées au cours de cette session, qui se terminera le 22 novembre, porteront notamment sur la situation du travail forcé au Myanmar et sur l'évolution de la situation en Colombie, où plus d'une centaine de syndicalistes ont été assassinés cette année.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.