Un nouvel accord au Soudan ouvre la voie à la présence humanitaire accrue de l'ONU dans les zones de combat

Un nouvel accord au Soudan ouvre la voie à la présence humanitaire accrue de l'ONU dans les zones de combat

Un accord récemment conclu entre les autorités de Khartoum et le mouvement rebelle soudanais ouvrira la voie à une présence humanitaire accrue des Nations Unies dans les zones de combat. C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui un porte-parole de l'ONU.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) estime pour sa part que la levée des restrictions de déplacement dans ces régions permettra de fournir une aide à plus d'un demi-million de personnes supplémentaires.

Par ailleurs, les deux parties ont conclu un accord sur le prochain lancement d'une campagne d'immunisation anti-polio des enfants qui n'ont jamais été vaccinés jusqu'à présent.

L'accord entre la délégation gouvernementale et celle du Mouvement/ Armée de libération du Peuple soudanais a été conclu samedi.

Pour sa part, l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) a annoncé aujourd'hui qu'elle avait obtenu l'autorisation d'ouvrir un corridor humanitaire permettant aux réfugiés centrafricains qui fuient les combats dans leur pays de trouver asile en République démocratique du Congo (RDC). Le HCR a l'intention d'ouvrir trois centres d'accueil des réfugiés à Zongo, du côté congolais de la frontière.