Le secrétaire général de l'ONU déplore le manque de progrès dans le conflit qui oppose la Géorgie et l'Abhkazie

23 octobre 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, ne constate aucune amélioration de la situation dans la zone de conflit entre la Géorgie et l'Abkhazie. C'est ce qu'affirme un rapport rendu public ce matin sur la question.

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, ne constate aucune amélioration de la situation dans la zone de conflit entre la Géorgie et l'Abkhazie. C'est ce qu'affirme un rapport rendu public ce matin sur la question.

Le secrétaire général estime que, pour réduire les tensions dans la région, la partie abkhaze devrait revenir sur son refus de discuter la question de la répartition des compétences entre Tbilissi et Soukhoumi, alors que la partie géorgienne devrait promouvoir l'adoption de mesures de confiance vis-à-vis de l'autre partie.

M. Annan constate également qu'en attendant, la région de la Vallée de Kodori restait un foyer de tension et souligne les efforts de la Mission d'observation de l'ONU (MONUG) pour y maintenir le calme et rapprocher la position des parties.

Le secrétaire général déplore en outre le manque de progrès sur la question du rapatriement des réfugiés, affirmant que les conditions qui devaient garantir leur retour "sain et sauf" n'étaient pas réunies à l'heure actuelle.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.