Le secrétaire général de l'ONU estime qu'il incombe au Conseil de sécurité de se prononcer sur l'Iraq

9 septembre 2002
Kofi Annan s'adresse à la presse

Lors d'une brève rencontre avec la presse ce matin, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a estimé qu'il incombait au Conseil de sécurité de se prononcer sur la question de l'Iraq.

"J'estime qu'il est important que le Conseil, qui est saisie depuis si longtemps de la question iraquienne, puisse avoir son mot à dire sur le sujet", a-t-il dit à son arrivée ce matin au siège de l'ONU à New York.

M. Annan a par ailleurs fait part de sa préoccupation devant les conséquences internationales d'un éventuel conflit avec l'Iraq. "J'attendrai d'entendre le discours du Président Bush jeudi sur la question", a dit le secrétaire général, faisant allusion à l'allocution que le Président américain doit prononcer à l'occasion de l'ouverture du débat général de la nouvelle session de l'Assemblée générale, prévue le 12 septembre.

M. Annan a déjà eu des contacts sur le dossier iraquien avec le Président américain, le Président français Jacques Chirac et le Premier ministre britannique Tony Blair.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.