Une responsable de l'ONU se dit “consternée” à la suite du meurtre de trois fermiers au Pakistan

27 août 2002

La Rapporteuse spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, Asma Jahangir, s'est dit “consternée” à la suite de ce qu'elle qualifie de “meurtres planifiés et délibérés de trois fermiers” à Okara, au Pakistan.

Dans un communiqué publié aujourd'hui à Genève, Mme Jahangir révèle que ces fermiers étaient locataires de terres occupées par l'armée. Ils ont été contraints par des Rangers, contrôlés par l'armée, de conclure avec eux un bail de sept ans ou de quitter leur ferme. Lorsque les fermiers en question ont refusé de négocier avec les autorités sous la pression, les Rangers ont délibérément ouvert le feu sur eux, faisant trois victimes, selon des informations fournies à Mme Jahangir.

La Rapporteuse dit craindre pour la vie de centaines de paysans faisant aussi l'objet de menaces et de harcèlements de la part des Rangers. Mme Jahangir lance un appel au gouvernement pakistanais pour qu'il fasse enquête sur ces incidents, traduise les auteurs en justice et s'assure que ces paysans se seront plus harcelés ou intimidés par des moyens illégaux.

Mme Jahangir a également rappelé à la communauté internationale que le recours abusif à la punition en ayant recours à la terreur “ne pourra que nuire à la guerre menée actuellement contre le terrorisme”.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.