Course contre la montre en Ouganda pour reloger 20 000 réfugiés soudanais, après une attaque contre leur camp

9 août 2002

L'Agence de l'ONU pour les réfugiés se dépêche de transférer quelque 20 000 réfugiés soudanais vers un camp d'accueil, au sud de l'Ouganda, à la suite d'une attaque rebelle lancée en début de semaine contre un camp de réfugiés du nord du pays.

L'attaque en question, perpétrée lundi par l'Armée de résistance du Seigneur, un groupe rebelle ougandais, contre le camp d'Acholi-Pii, aurait fait une cinquantaine de victimes, dont 38 réfugiés. Paniqués, les quelque 20 000 réfugiés du camp ont pris la fuite. La plupart sont parvenus à marcher jusqu'à Lira, à 60 kilomètres plus au sud.

Mercredi, le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a commencé à transporter par camions les réfugiés arrivés à Lira vers un autre camp de transit, à Kiryondongo. En moins de 24 heures, quelque 4 000 réfugiés ont pu s'y rendre à bord d'une quarantaine de camions. Dès jeudi, le HCR ajoutait 27 camions supplémentaires au convoi, pour accélérer l'opération de transport.

“Nous estimons que les trois quarts environ des 20 000 refugiés parvenus à Lira seront transportés vers Kiryondongo d'ici la fin de la journée”, a déclaré aujourd'hui à Genève un porte-parole du HCR.

Par ailleurs, des plans d'amélioration des infrastructure du camp de Kiryondongo ont été rapidement mis en place pour que celui-ci, déjà habité par 13 000 personnes, puisse accueillir cet afflux massif de réfugiés, toujours selon le HCR.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.