Inquiet face à la montée de la violence, Kofi Annan appelle au respect de l'ordre constitutionnel au Niger

7 août 2002

Très préoccupé par la poussée de violence au Niger, à la suite de plusieurs mutineries menées, ces derniers jours, par des membres des forces armées dans différentes parties du pays, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan condamne fermement toute tentative de s'emparer du pouvoir par la force ou par le recours à la violence pour répondre aux griefs.

Dans une déclaration, M. Annan a lancé aujourd'hui un appel en faveur du respect strict et inconditionnel de l'ordre constitutionnel au Niger. Il fait également part de son appui à la détermination du Gouvernement du Niger à poursuivre un dialogue permettant de rétablir la paix, la stabilité et la gouvernance démocratique dans l'ensemble du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.