Sahara occidental: le Conseil de sécurité poursuivra ses pourparlers sur le renouvellement du mandat de la MINURSO

26 juillet 2002

Le Conseil de sécurité poursuivra la semaine prochaine ses débats sur le renouvellement du mandat de la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO). Le mandat de la mission expire mercredi.

A l'issue de consultations à huis clos tenues aujourd'hui, l'Ambassadeur du Royaume-Uni, M. Jeremy Greenstock, président du Conseil pour juillet, a déclaré que les 15 membres étaient arrivés à la conclusion qu'une résolution complexe couvrant les quatre options proposées par Kofi Annan en février dernier n'était probablement pas la voie à suivre.

La première option autoriserait l'ONU a tenter d'appliquer le plan de 1988, même sans l'aval des deux parties, le Front populaire pour la libération de la Saguía el-Hamra et du Rio de Oro (dit Front POLISARIO) et le Royaume du Maroc. La seconde demanderait a James Baker III, l'envoyé spécial du Secrétaire général, de revoir le Plan de règlement, sans avoir forcément obtenu l'accord préalable des parties. La troisième donnerait à M. Baker le pouvoir de discuter avec les parties intéressées d'une éventuelle division du territoire, et la dernière permettrait au Conseil de sécurité de mettre fin au mandat de la MINURSO, en raison du blocage du processus.

L'ambassadeur Greenstock a précisé qu'en sa qualité de président du Conseil, il soumettrait a ses collegues un projet de résolution plus clair en vue de proroger le mandat de la MINURSO. Selon M. Greenstock, la totalité des membres du Conseil sont favorables a la poursuite de la mission. L'ambassadeur britannique a précisé qu'a son avis, le Conseil souscrit unanimement au principe de l'autodétermination du peuple du Sahara occidental.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.