Le secrétaire général de l'ONU affirme que le processus de paix en Somalie est dans l'impasse

1 juillet 2002

Constatant que le processus de paix en Somalie entamé sous les auspices de l'Autorité intergouvernementale pour le développement est dans l'impasse, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a lancé un appel aux parties somaliennes, aux Etats Membres de l'Autorité et autres pays limitrophes à faciliter la réconciliation nationale dans ce pays.

Constatant que le processus de paix en Somalie entamé sous les auspices de l'Autorité intergouvernementale pour le développement était dans l'impasse, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a lancé un appel aux parties somaliennes, aux Etats membres de l'Autorité et autres pays limitrophes à faciliter la réconciliation nationale dans ce pays.

Dans un rapport sur l'évolution de la situation en Somalie rendu public ce matin, le secrétaire général s'inquiète également de l'escalade de la violence des récents mois, notamment à Magadiscio et à Gedo, et invite les chefs somaliens à participer activement au processus de paix et à tenter de trouver un terrain d'entente sur la manière de procéder à la réconciliation nationale.

Notant que la situation humanitaire restait préoccupante sur l'ensemble du territoire du pays, M. Annan affirme que l'accès des agences humanitaires aux populations dans le besoin dépend en grande partie de la bonne volonté des factions armées somaliennes qui contrôlent différentes régions du pays.

Le secrétaire général exhorte par ailleurs la communauté des bailleurs de fonds à répondre généreusement aux appels de contribution de l'ONU, pour financer les efforts de redressement économique et humanitaire en Somalie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.