Le Conseil de sécurité entame un débat sur la question du Moyen-Orient

Le Conseil de sécurité entame un débat sur la question du Moyen-Orient

Saisi par une demande du Groupe des Etats arabes de l'ONU, le Conseil de sécurité a entamé ce matin un débat public sur la question du Moyen-Orient.

Saisi par une demande du Groupe des Etats arabes de l'ONU, le Conseil de sécurité a entamé ce matin un débat public sur la question du Moyen-Orient.

Dans son intervention, l'observateur de Palestine à l'ONU a accusé les autorités israéliennes de poursuivre leur politique de colonisation des terres palestiniennes et de perpétrer des actes d'agression contre le peuple palestinien. Il a demandé au Conseil de sécurité de dénoncer ces pratiques et de prendre les mesures nécessaires pour qu'elles cessent sans tarder.

Pour sa part, l'ambassadeur d'Israël a déclaré que son gouvernement attendait toujours que la direction palestinienne réaffirme son autorité en mettant fin aux attentats-suicides en Israël. "Cependant, il ne se passe pas de jour sans qu'une attaque terroriste ne soit lancée contre des civils israéliens", a-t-il noté.

De son côté, l'ambassadeur de France à l'ONU s'est prononcé en faveur de la tenue d'une conférence internationale pour la paix au Proche-Orient avec la participation de "l'ensemble des parties, y compris la Syrie et le Liban". "Nous sommes tous d'accord sur les objectifs: il faut créer un Etat palestinien indépendant, démocratique et viable, vivant côte à côte avec l'Etat d'Israël dans des frontières sûres et reconnues", a déclaré l'ambassadeur Lévitte.

Plus d'une trentaine de délégations devaient participer au débat qui se poursuivait dans l'après-midi.