L'ONU réclame le renforcement du traité contre la torture

26 juin 2002

A l'occasion de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture, les Nations Unies se sont prononcées aujourd'hui pour l'adoption de mesures destinées à renforcer l'instrument juridique qui entend interdire de telles pratiques.

Dans une déclaration conjointe ce matin, les experts de l'ONU pour les questions des droits de l'homme ont invité les gouvernements à adopter le protocole facultatif à la Convention contre la torture ou autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. "Le protocole facultatif a pour but d'aider les Etats parties à se conformer à leurs obligations de prévenir la torture en prévoyant des dispositifs autorisant la visite aux personnes privées de leur liberté", précise le communiqué publié à Genève.

Pour sa part, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a estimé que le traité anti-torture était "aussi valable et pertinent" aujourd'hui qu'à sa conception il y a une quinzaine d'années. Le secrétaire général a réitéré à cette occasion sa conviction que la lutte contre le terrorisme ne devait pas se faire au détriment du respect des droits de l'homme. "Agir autrement, serait encourager le terrorisme et ses auteurs", a-t-il conclu.

Ecoutez le reportage de la Radio ONU image

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.