Le HCR signale la mort d'une dizaine de réfugiés somaliens au Kenya victimes de la maladie et de la malnutrition

31 mai 2002

L'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) a signalé qu'une dizaine de réfugiés somaliens du Kenya étaient morts en six jours à la suite de maladies et de la malnutrition qui prévalent dans les régions frontalières entre les deux pays. Ces décès interviennent alors que les autorités kényanes refusent le transfert des réfugiés somaliens dans des camps à l'intérieur du pays.

L'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) a signalé qu'une dizaine de réfugiés somaliens du Kenya étaient morts en six jours à la suite de maladies et de la malnutrition qui prévalent dans les régions frontalières entre ces deux pays. Ces décès interviennent alors que les autorités kényanes refusent le transfert des réfugiés somaliens dans des camps d'accueil à l'intérieur du pays.

Selon un porte-parole du HCR, il y a huit enfants parmi ces dernières victimes. Par ailleurs, plusieurs centaines d'enfants somaliens sont soignés pour malnutrition.

Les représentants du HCR sont en train de négocier avec les autorités du Kenya la construction d'un nouveau camp d'accueil pour ces réfugiés ou leur transfert dans d'autres régions du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.