L'Organisation internationale du travail exhorte Israël à assouplir ses restrictions à la liberté de mouvement des ouvriers palestiniens

30 mai 2002

Affirmant que les territoires palestiniens occupés étaient en un véritable état de "fusion socio-économique", l'Organisation internationale du travail (OIT) a exhorté les autorités israéliennes à assouplir les restrictions à la liberté de mouvement des ouvriers palestiniens et invité la communauté internationale à appuyer les mesures d'urgence destinées à créer des emplois et promouvoir le dialogue social entre Israéliens et Palestiniens.

Affirmant que les territoires palestiniens occupés étaient en un véritable état de "fusion socio-économique", l'Organisation internationale du travail (OIT) a exhorté les autorités israéliennes à assouplir les restrictions à la liberté de mouvement des ouvriers palestiniens et invité la communauté internationale à appuyer les mesures d'urgence destinées à créer des emplois et promouvoir le dialogue social entre Israéliens et Palestiniens.

Cet appel figure dans le rapport de l'OIT publié aujourd'hui, et qui sera présenté à l'occasion de la 90e session de la conférence internationale du travail qui aura lieu du 3 au 20 juin.

Dans un commentaire après la publication du document, le direteur de l'OIT, Juan Somavia, a fait état du soutien de son agence au dialogue social israélo-palestinien, affirmant que "les voix des ouvriers palestiniens et israéliens devaient être entendues, car personne ne peut se satisfaire de la situation qui règne actuellement dans la région".

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.