Le PAM met en garde contre les risques de malnutrition pour les réfugiés de Djibouti

23 mai 2002

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé un appel aujourd'hui pour l'infusion d'urgence de quelque 8 000 tonnes de vivres pour les réfugiés qui vivent à Djibouti, affirmant que les réserves alimentaires du Programme dans ce pays étaient pratiquement épuisées.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé aujourd'hui un appel pour l'infusion d'urgence de quelque 8 000 tonnes de vivres pour les réfugiés qui vivent à Djibouti, affirmant que les réserves alimentaires du Programme dans ce pays étaient pratiquement épuisées.

"Le PAM a été contraint de réduire de 20% les rations alimentaires en avril en raison des quantités insuffisantes de nourriture", a déclaré la responsable régionale de l'agence alimentaire. En outre, la pénurie alimentaire risque de retarder les opérations de rapatriement d'environ 2 000 réfugiés somaliens, prévues en juin par l'Agence de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Selon le PAM, 25 000 réfugiés se trouvent actuellement dans une situation alimentaire précaire à Djibouti.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.