L'émissaire de l'ONU au Myanmar estime que la libération d'Aung San Suu Kyi constitue "une évolution notable"

L'émissaire de l'ONU au Myanmar estime que la libération d'Aung San Suu Kyi constitue "une évolution notable"

Razali Ismail, émissaire spécial de l'ONU au Myanmar, a déclaré que la récente remise en liberté de la célèbre opposante politique birmane Aung San Suu Kyi constituait "une évolution notable".

A l'occasion d'une conférence de presse aujourd'hui au Siège de l'ONU, M. Razali a toutefois souligné que cette décision n'était qu'un élément du processus de réconciliation nationale qui se déroule actuellement dans le pays.

Tout en affirmant que les autorités militaires birmanes avaient exprimé à plusieurs reprises leur détermination de poursuivre la transition vers un gouvernement démocratique, constitutionnel et civil, M. Razali a estimé qu'il appartenait à l'ONU de s'assurer que ces engagements étaient respectés.

M. Razali a par ailleurs reconnu que le gouvernement militaire avait largement contribué à la consolidation de la stabilité et de la sécurité dans le pays.