Bosnie-Herzégovine: les efforts de l'ONU dans la lutte contre le trafic humain couronnés de succès

8 avril 2002

Selon la responsable du programme de l'ONU contre le trafic humain en Bosnie-Herzégovine, plus de 1.300 jeunes filles qui y travaillaient comme prostituées ont été recensées par les autorités, qui leur offrent des conseils et des possibilités de réinsertion sociale.

Selon la responsable du programme de l'ONU contre le trafic humain en Bosnie-Herzégovine, plus de 1.300 jeunes filles qui y travaillaient comme prostituées ont été recensées par les autorités, qui leur offrent des conseils et des possibilités de réinsertion sociale.

Lors d'une conférence de presse aujourd'hui à New York, Celhia de Lavarene a précisé que l'application de ce programme depuis juillet dernier, en coopération avec le ministère de l'Intérieur et les forces de l'ordre bosniaques, avait abouti à la fermeture d'un certain nombre de bars qui se livraient à l'exploitation de ces filles.

Mme. de Lavarene a toutefois prévenu qu'il restait beaucoup à faire, certains responsables du système judiciaire et policier étant de connivence avec les trafiquants locaux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.