Kofi Annan se dit "consterné" par le nombre croissant des victimes du carnage israélo-palestinien

6 mars 2002

Affirmant que la situation entre Palestiniens et Israéliens échappait désormais à tout contrôle et soulignant les risques d'un embrasement général, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, s'est dit "consterné" par le nombre croissant des victimes provoquées par le carnage israélo-palestinien.

Dans un communiqué de presse daté d'aujourd'hui, M. Annan rappelle aux dirigeants des deux côtés leurs responsabilités de retracer la voie conduisant aux négociations en vue d'un règlement pacifique du conflit, faute de quoi, estime-il, il n'y aura de sécurité pour personne.

Le secrétaire général réitère également sa conviction qu'il n'y a pas de solution militaire au conflit et réaffirme la volonté des tierces parties d'aider Israéliens et Palestiniens à mettre fin aux violences "de quelle que façon que ce soit".

Pour sa part, l'Office de l'ONU pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), a vivement protesté aujourd'hui auprès des autorités de Jérusalem contre les bombardements aériens effectués la nuit dernière par l'aviation israélienne, qui ont gravement endommagé les locaux de l'unique établissement pour non-voyants de Gaza.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.