Le secrétaire général esquisse quatre nouvelles pistes pour le Sahara occidental

20 février 2002

En raison de l'absence de progrès dans le rapprochement des positions du Gouvernement marocain et du Front Polisario, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a esquissé quatre nouvelles pistes de travail concernant le règlement du problème du Sahara occidental.

Dans un rapport soumis au Conseil de sécurité hier soir, M. Annan propose comme première solution que l'ONU reprenne ses efforts pour faire appliquer le plan de règlement du conflit de 1988, sans nécessairement l'accord des deux parties quant à l'avenir du territoire.

En deuxième solution, M. Annan propose la révision du projet d'Accord-cadre, sans non plus bénéficier de l'assentiment des deux parties.

La troisième option serait d'autoriser l'émissaire de l'ONU, James Baker, à envisager avec ses interlocuteurs la possible partition du territoire, et la quatrième serait de mettre fin au mandat de la Mission de l'ONU au Sahara occidental (MINURSO).

En attendant, le secrétaire général recommande la prorogation de deux mois du mandat de la MINURSO, jusqu'au 30 avril.

Les consultations du Conseil de sécurité sur la question devraient commencer la semaine prochaine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.