L'ONU affirme que les retombées positives de la paix au Guatemala doivent bénéficier à tous ses habitants

12 février 2002

Les retombées positives des accords de paix conclus au Guatemala doivent bénéficier à toutes les couches de la population du pays, a affirmé hier à Washington Gerd Merrem, chef de la Mission de vérification de l'ONU au Guatemala.

S'adressant aux membres du Groupe consultatif, qui rassemble représentants des pays donateurs, du Gouvernement guatémaltèque, d'ONG et du système onusien, M. Merrem a par ailleurs déploré les disparités économico-sociales entre populations indigènes et non-indigènes d'une part, et entre populations urbaines et rurales d'autre part, et exhorté les autorités du pays à prendre les mesures nécessaires pour réparer ces injustices.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.