Le HCR signale des déplacements massifs de population au Libéria

29 janvier 2002

Les nouveaux combats qui ont éclaté au nord de la capitale libérienne de Monrovia ont provoqué l'exode de dizaines de milliers de personnes, dont de très nombreux réfugiés sierra-léonais qui avaient fui les combats dans leurs pays.

C'est ce qu'affirme aujourd'hui un porte-parole de l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR), qui précise par ailleurs que les quelque 100.000 réfugiés chassés de leurs foyers par les nouvelles hostilités se sont rasemblés à Klay Junction, localité située à une trentaine de kilomètres de la capitale.

Pour sa part, la coordinatrice adjointe aux secours d'urgence, Carolyn McAskie, a précisé dans un communiqué qu'un groupe d'individus armés, des dissidents présumés, avait contraint quelque 10.000 réfugiés à fuir leur camp d'accueil provisoire de Sawmill et la moitié des habitants de Tubmanburg à fuir leur ville.

La coordinatrice demande aux autorités libériennes de faire le nécessaire pour protéger les populations civiles en temps de guerre et garantir le libre accès du personnel humanitaire à ces populations.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.