L'ONU affirme que les préoccupations sécuritaires entravent le travail humanitaire de l'Organisation en Afghanistan

28 janvier 2002

Un porte-parole de l'ONU a affirmé que les préoccupations sécuritaires entravaient le travail humanitaire des différentes agences spécialisées de l'Organisation en Afghanistan.

Après avoir souligné que la situation dans ce domaine avait connu une nette amélioration à Kaboul, le porte-parole a toutefois noté que la criminalité et l'anarchie régnaient encore dans bien des régions, notamment dans certaines provinces du nord et de l'est du pays. "Il y a en outre encore beaucoup d'armes dans la population civile, mais nous sommes en train de les récupérer lentement", a-t-il précisé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.