Timor Est: Kofi Annan insiste sur l'importance d'une présence internationale après l'indépendance

21 janvier 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a fait part aujourd'hui de son intention de soumettre prochainement au Conseil de sécurité des propositions précises sur la mission et la composition d'une force de maintien de la paix des Nations unies après l'accession à l'indépendance du Timor oriental.

Dans cette attente, le secrétaire général recommande que le mandat de la Mission actuelle de l'ONU dans la province (ATNUTO) soit prorogé jusqu'à la date de l'indépendance prévue le 20 mai prochain.

Dans un rapport publié sur la situation à Timor Est, le secrétaire général souligne qu'une présence internationale après l'indépendance devrait rassurer les populations locales et promouvoir le processus de réconciliation. La nouvelle mission de l'ONU appelée à succéder à l'ATNUTO devrait durer deux ans. Sa composante militaire serait composée de deux bataillons seulement "une fois que les conditions sécuritaires s'y prêtent", précise le document.

Affirmant que les engagements pris par la communauté internationale devaient être pleinement respectés pour assurer la stabilité et le développement économique régional,

M. Annan encourage par ailleurs les donateurs à financer la création de forces de défense et de l'ordre nationales capables de se substituer aux contingents de l'ONU, et invite la secteur privé à envisager les possibilités d'investissements au Timor oriental, permettant au nouveau pays de devenir un partenaire économique important dans la région.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.