Manifestations en Iran : au moins 7.000 personnes arrêtées

6 décembre 2019

Alors que de plus en plus d’informations viennent progressivement d’Iran à la suite des récentes manifestations, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a exprimé vendredi son inquiétude face au manque de transparence persistant concernant les victimes et le traitement de milliers de détenus, ainsi qu’aux arrestations qui se poursuivent à travers le pays.

Au moins 208 personnes, dont 13 femmes et 12 enfants, ont été tuées lors des manifestations et de la répression en Iran, a indiqué le Haut-Commissariat , précisant que le « bilan réel » est même probablement « supérieur ».

« Nous avons également reçu des images qui semblent montrer les forces de sécurité en train de tirer sur des manifestants non armés par derrière alors qu’ils s’enfuyaient », a ajouté Mme Bachelet. D’autres personnes auraient été directement touchées au visage et dans les organes vitaux « - en d’autres termes, tirer pour tuer ».

De plus, au moins 7.000 personnes auraient été arrêtées dans 28 des 31 provinces iraniennes.

La  Haut-Commissaire s’est déclarée « extrêmement préoccupée par leur traitement physique, les violations de leur droit à un procès équitable et la possibilité qu’un nombre important d’entre elles soient accusées d’infractions passibles de la peine de mort, outre les conditions dans lesquelles elles sont détenues ».

Crédit audio:
Rupert Colville, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH)
Durée audio:
1'3"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.