Faute de procès équitables, il faut rapatrier les combattants terroristes étrangers (experte)

28 octobre 2019

La Rapporteure spéciale sur les exécutions extrajudiciaires, arbitraires et sommaires, Agnès Callamard, a présenté devant l’Assemblée générale des Nations Unies son dernier rapport consacré à l’assistance consulaire pour les personnes à l’étranger qui se retrouvent face à une potentielle peine de mort. 

Selon Mme Callamard, dans 88% des cas, cette assistance permet d’épargner à ces personnes la peine capitale.

Or, l’experte souligne que ces services ne sont pas mis à disposition des combattants terroristes étrangers, même lorsque ceux-ci sont originaires de pays qui sont contre la peine de mort. 

Pour Agnès Callamard, à défaut de bénéficier de procès équitables dans les régions où les crimes présumés ont été commis, les combattants terroristes étrangers doivent être rapatriés dans leurs pays d'origine pour y être jugés  et pour permettre aux victimes d'être représentées.

(Entretien:  Agnès Callamard, Rapporteure spéciale sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Crédit audio:
ONU Info
Durée audio:
5'5"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.