La paix au Mali et au Sahel est cruciale pour l’Afrique et le reste du monde

4 octobre 2019

Plus de quatre ans après l’accord de paix d’Alger, conclu entre les parties au conflit au Mali de 2012, les violences au Mali se sont étendues. Elles sévissent dans le centre du pays, mais aussi au-delà de ses frontières dans les États voisins, tel le Niger ou le Burkina Faso.  

Plus que de la crise du Mali, on parle désormais de la crise du Sahel, un territoire de plus de 5 millions de km2 où circulent quelques 60 millions d’armes, conséquence néfaste du conflit en Libye.

De nombreuses initiatives nationales, régionales et internationales tentent de répondre à la menace grandissante des terroristes dans la région, avec des volets militaires et de développement. Toutefois la menace persiste et gagne même du terrain, y compris vers le golfe de Guinée.

Lors du 74ème débat général de l'Assemblée générale cette année, les États du Sahel  ont tiré la sonnette d’alarme :  si l’on n’agit pas d’urgence, ce n’est pas que la région, ni l’Afrique qui seront affectés, mais le monde.

 

 

Extraits sonores: 

Marc Roch Christian Kaboré, Président du Burkina Faso

Emmanuel Macron, Président de la France

Ibrahim Boubabcar Keita, Président du Mali

Mahamadou Issoufou, Président du Niger

Macky Sall, Président du Sénégal

Idriss Déby, Président du Tchad

Antonio Guterres, Secrétare général de l'ONU

Mousa Faki Mahamat, Président de la Commission de l'Union Africain

 

Production, présentation et mixage :  Cristina Silveiro

Prise de son :  Carlos Macias

 

 

Crédit audio:
ONU Info
Durée audio:
14'58"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.